Prix Goncourt des lycéens - une rencontre organisée à Aix

Publié dans Actualités - Explorer cette rubrique

250 élèves venus de tout le Sud-Est de la France se sont réunis lundi 10 octobre, au centre des congrès, pour écouter 8 des 14 auteurs en lice pour le Goncourt des lycéens.

Organisé par l’éducation nationale avec la FNAC et le réseau Canopé et accompagné cette année par Paule Constant membre de l’Académie Goncourt, ce prix permet à plus de 2000 élèves de lire et étudier la sélection de romans de la liste du Goncourt.

L’objectif est de faire découvrir aux lycéens la littérature contemporaine et de susciter l’envie de lire.

L’aixoise Paule Constant, de l’Académie Goncourt, prix Goncourt en 1988, nous a confié son bonheur de recevoir cette édition 2019 à Aix-en-Provence : "Je voulais que l’année 2020 soit l’année Goncourt à Aix. Il n’y a qu’une seule résidence Goncourt en France et elle est à Aix en Provence".

L’Académie Goncourt a en effet hérité d’un appartement situé sur le cours Mirabeau.
Il s’agit du seul bien immobilier dont la société littéraire est propriétaire. Un appartement situé au cœur de la ville – sur le cours Mirabeau – qui a été légué par Régine Bezasse en 2016 à la société littéraire des Goncourt. Cette amie de Paule Constant, sans héritier, voulait que son appartement - qu’elle aimait tant - devienne un lieu ou l’on écrit des livres. Un lieu unique où pourront désormais séjourner les lauréats et les membres de la prestigieuse Académie.

Paule Constant s’en félicite : "En 2020, l’endroit accueillera d’anciens lauréats du Goncourt en résidence. Ils pourront y séjourner pour écrire ou simplement chercher l’inspiration".

Lundi, huit des 14 auteurs étaient présents et se sont retrouvés face aux étudiants pour un jeu animé de questions-réponses :

  • Sébastien Spitzer Le cœur battant du monde (Albin Michel)
  • Amélie Nothomb Soif (Albin Michel)
  • Louis-Philippe Dalembert Mur Méditerranée (Sabine Wespieser)
  • Karine Tuil Les choses humaines (Gallimard)
  • Abel Quentin Sœur (L’Observatoire)
  • Anne Pauly Avant que j’oublie (Verdier)
  • Dominique Barberis Un dimanche à Ville-d’Avray (Arléa)
  • Santiago H. Amigorena Le ghetto intérieur (P.O.L)

La finale aura lieu le14 novembre à Rennes, berceau du prix, où sera décerné le 33e prix Goncourt des lycéens.