Le Maire s’exprime sur les mesures préfectorales

Publié dans Actualités - Explorer cette rubrique

Fermeture des restaurants, cafés, et salles de sport : Maryse Joissains-Masini s’adresse aux Aixois

LE MAIRE S’EXPRIME SUITE AUX MESURES PRISES LA SEMAINE DERNIERE PAR LE PREFET DE REGION CONCERNANT LA CRISE SANITAIRE DE LA COVID-19


Consulter la vidéo


A lire aussi :
Vendredi 2 octobre : le maire d’Aix en visio-conférence avec Olivier Véran


Le 27 septembre, un nouvel arrêté préfectoral relatif à la gestion de l’épidémie de Covid-19 dans les Bouches-du-Rhône a été publié. Il est applicable jusqu’au 1er octobre 2020 et vise notamment à renforcer les mesures applicables sur l’ensemble du département pour lutter contre la propagation du virus.

Considérant qu’Aix-en-Provence est concernée par la « zone d’alerte maximale » mentionnée aux articles 2 et 3 de l’arrêté du 25 septembre 2020, les mesures se traduisent ainsi :

  • le port du masque de protection est rendu obligatoire de 06h00 à 02h00 pour toute personne de onze ans ou plus
    Cette obligation de port du masque ne concerne pas :
  • les personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical justifiant de cette dérogation et qui mettent en oeuvre les mesures sanitaires de nature à prévenir la propagation du virus
  • les personnes pratiquant une activité sportive en plein air
  • les usagers de deux roues
  • les personnes circulant dans les espaces naturels classés

Les établissements recevant du public (ERP), dont la liste suit, ne sont pas autorisés à accueillir du public :

  • ERP de type N (restaurants et débits de boissons), à l’exception des activités de livraison et de vente à emporter dans le respect des mesures de distanciation sociale et des mesures d’hygiène dites barrières visées à l’article 1er du décret n°2020-860 du 10 juillet 2020 modifié. Ne sont pas concernés, sous la réserve d’un respect strict du protocole sanitaire :
    • les sites de restauration scolaires, universitaires et d’entreprises ;
    • les lieux de restauration et points de vente sur les aires de repos des autoroutes ;
    • les distributions de repas et les maraudes sociales auprès des publics précaires (à la rue, mis à l’abri ou hébergés).

Les activités de restauration et de débits de boissons des hôtels sont interdites, sauf pour les services en chambre.

  • ERP de type EF (établissements flottants pour leur activité de restauration et de débits de boissons)
  • ERP de types X (établissements sportifs couverts) et PA (établissements de plein air), qu’ils soient publics ou privés, sauf pour l’accueil :
    • des groupes scolaires et activités sportives participant à la formation universitaire
    • des activités parascolaires et toute activité sportive de mineurs
    • des sportifs professionnels et de haut niveau
    • des formations continues mentionnées à l’article R. 212-1 du code du sport
    • des activités sportives ou physiques de plein air
  • ERP de type CTS (chapiteaux, tentes et structures)
  • ERP de type T (lieux d’exposition, foires-expositions, salons)
  • ERP de type P (salles de danse, casinos et salles de jeux)
  • ERP de type L (sont concernées uniquement les salles des fêtes et les salles polyvalentes)

Ces ERP peuvent toutefois accueillir du public, dans des conditions de nature à prévenir le risque de propagation du virus, pour :
• l’organisation d’épreuves de concours ou d’examens ;
• les événements indispensables à la gestion de la crise sanitaire et à la continuité de la vie de la Nation.
Dans les autres catégories d’ERP, l’ouverture au public est possible, dans la limite de 1000 personnes, sous réserve d’un respect strict du protocole sanitaire établi par le gestionnaire et dont il assure le respect.
Aucun ERP ne peut accueillir d’événement festif ou familial.

Par ailleurs :

  • les rassemblements statiques de plus de 10 personnes sur la voie publique et dans les lieux ouverts au public (parcs, jardins, plages, etc) sont interdits, à l’exception :
    • des manifestations sur la voie publique citées à l’article L. 211-1 du code de la sécurité intérieure (manifestations revendicatives)
    • des rassemblements à caractère professionnel
    • des services de transport de voyageurs
    • des établissements recevant du public dans lesquels l’accueil du public est autorisé • des cérémonies funéraires
    • des visites guidées organisées par des personnes titulaires d’une carte professionnelle
    • des marchés, qui peuvent accueillir plus de 10 personnes dans leur ensemble, mais à l’intérieur desquels il convient de prévenir les regroupements de plus de 10 personnes (conformément à l’article 38 du décret du 10 juillet 2020 susmentionné).
  • les sorties scolaires sont interdites à l’exception de celles nécessaires à la réalisation d’un enseignement obligatoire, inscrit à l’emploi du temps des élèves (en particulier l’enseignement de l’éducation physique et sportive)
  • les sorties organisées par les accueils de loisirs périscolaires (y compris le mercredi) sont interdites à l’exception de celles nécessaires à la réalisation d’activités physiques et sportives si elles se déroulent dans des installations sportives à proximité immédiate et accessibles à pied.
  • les fêtes estudiantines sont interdites
  • l’ensemble des événements de plus de 100 personnes, qui ne sont pas interdits au titre du présent arrêté, sont soumis à une déclaration préalable auprès de la préfecture à laquelle un protocole sanitaire est obligatoirement joint.

Pour plus de détails, consultez l’arrêté préfectoral du 27 septembre 2020